Piqûre de rappel cybersécurité : Pegasus

Salutations,

Nous profitons de l’actualité pour faire un rappel en matière de cybersécurité.

Tout d’abord, Pegasus n’invente rien en matière de cyberattaque, tout ce que fait Pegasus existe déjà et cela depuis l’aube de l’internet, expliquons :

  • Exploitation des failles zéro-day :
    Il s’agit de failles qui ne sont pas encore documentées ni patchées. La cybersécurité a toujours reposé sur la découverte précoce et la mise à jour des failles par les « gentils » contre les « méchants ».
  • Logiciels invisibles :
    Les keyloggers et autres « joyeusetés » ont toujours existé et existeront toujours. Précisons qu’il est même possible pour des logiciels d’être totalement invisible du système car hors du système lui même, et ce depuis des décennies.
  • Fishing :
    il s’agit de l’ancien vecteur d’attaque par envoi de faux mails, sms, etc … et qui ne devrait pas inquiéter un utilisateur averti tel que vous !

Cependant, Il faut être rassurant, les attaques zéro-day coutent très chères. Les failles se négocient parfois pour plusieurs millions et une simple attaque peut couter des dizaines de milliers d’euros. Vos données en valent-elles ce prix ? Pour un site standard, il est beaucoup plus probable, et certain, de faire face à des attaques concernant des bugs connus et pour lesquelles il suffit d’être à jour.

Dès l’instant où une machine est connectée à internet, la cybersécurité ne repose pas sur l’établissement d’un verrou inviolable – car impossible – mais sur des comportements réduisant les risques et les données volées. L’effort fourni par les parties concernées doit être proportionnel à la valeur des données à protéger. Concernant le détenteur d’un hébergement, nous attendons de celui-ci qu’il respecte des règles de élémentaires :

  • vos sites et applications doivent utiliser les dernières versions supportées et à jours des logiciels et systèmes (Ubuntu, Window server, php, mysql, aspx, wordpress, etc)
  • les mots de passes doivent être stockés de façon cryptée et il ne doivent pas être décryptable.
  • vos données doivent être backuppées afin qu’elles soient recouvrables en cas de destruction ou altérations.
  • l’envoi d’un mot de passe devrait ce faire via un formulaire en https pour éviter une interception.

Enfin, il est important d’avoir conscience qu’un site internet vieilli et périme ! Afin d’éviter cela, il vous faut le mettre à jour régulièrement : au moins une fois par an.

Chez RDmédias, la sécurité de nos clients est importante ainsi chaque hébergement est à minima :

  • protégé par un pare-feu physique – doté des dernière technologies d’IPS et de ARBOR –
  • mis à jour 24h après la parution d’une mise à jour système
  • sauvegardé sur 7 jours
  • Nous n’acceptons pas moins !

Serveur de Mails : MAJ & RGPD

Vous avez pu remarquer que dans notre console d’infogérance certaines fonctions au niveau du serveur de mails sont manquantes.

Suite à la dernière MAJ de Icewarp nous avons pu découvrir que certaines commandes à l’API ont été modifiées ou non fonctionnelles. Après quelques nuits blanches, nous avons pu corriger dans l’urgence le listing et la création des emails.

Une nouvelle section pour la gestion des emails est en cours de finalisation, utilisant les dernières technologies (aspx + jquery + json + html5) elle devient nettement plus fluide avec une ré écriture complète de nos services qui discutent avec l’API de Icewarp et les nouvelles options apportées par les dernières MAJ. Je pense qu’on pourra publier nos travaux semaine prochaine, il nous reste plus qu’à ajouter la couche de sécurité / RD serveur.

Concernant les mots de passe, suite aux normes RGPD européennes ils ne seront désormais plus accessibles aux administrateurs des sites. Aussi pensez désormais à renseigner l’email alternatif qui vous permettra de re générer un nouveau mot de passe en cas de perte de ce dernier. Cet email peut être également renseigné dans les webmails.

Hébergement vôtre.